Seules sont perdues d’avance les batailles qu’on ne livre pas !

01

La Promenade de Santé ne sera pas… une promenade de santé : sentiments mitigés après l’ « Agora citoyenne  » organisée par la Mairie du XIVe arrondissement de Paris, le 28 mars 2017.

Cette réunion avait pour objet de regrouper, au sein d’ateliers dits de co-construction, les projets proposés au financement par le Budget Participatif de la Ville de Paris. 5% du budget d’investissement de la capitale est, en effet, réservé au financement de projets présentés par les habitants (particuliers ou associations) de Paris.

Le projet de notre association visant à rendre vivables, voire agréables, les abords plutôt tristes de la prison de la Santé, était regroupé avec trois autres au sein de l’atelier « île de Sein » ; l’un consistant en un projet d’aménagement destiné aux enfants pour la place de l’île de Sein (jeux au sol, notamment), les deux autres proposant, pour l’un l’installation sur cette même place d’un manège à vélos, et pour l’autre l’installation de trois bancs devant l’école du 87, boulevard Arago. Autant de projets conviviaux que l’on ne peut que soutenir et auxquels nous nous sommes volontiers ralliés.

Le projet de l’association des Riverains de la Santé consiste en l’aménagement de la rue Jean-Dolent, au moins sur toute la longueur de l’enceinte de la prison, en une promenade au profit des piétons qui l’empruntent obligatoirement tous les jours, à savoir les riverains, les enfants et les parents d’élèves : élargissement du trottoir côté habitations et école, plantations d’arbres d’alignement sur ce trottoir, réduction de la circulation à une seule voie (pour les véhicules de police et les riverains), pose de bancs, etc. Voir les détails sur notre blog, page du 25 mars 2017.

Mais un obstacle de taille s’opposerait à la végétalisation de la voie : la Préfecture de Police, sollicitée précédemment par les services techniques à l’occasion de l’élargissement du trottoir devant l’école maternelle, a rejeté un aménagement de ce type au motif de la sécurité. Alors même que le boulevard Arago, qui longe lui aussi le mur de la Santé, est planté d’arbres (ce qui le rend beaucoup moins sinistre que la rue Jean Dolent), sans que cette arborisation ait, pour autant qu’on sache, facilité l’évasion de prisonniers !

Nous ne sommes pas résignés à l’abandon de cette partie de notre projet, et nous attendons que soient évaluées la faisabilité et le coût de ces aménagements. Quitte à ce que la végétalisation soit repensée en réponse aux éventuelles contraintes imposées par la Préfecture de Police.

D’autant que la prison nouvelle sera bien différente de la précédente, et que sa situation dans le quartier sera bien différente, elle aussi. La prison aura des liens plus étroits avec l’environnement, ne serait-ce que parce qu’une centaine de détenus en semi-liberté en sortiront et y rentreront chaque jour, sans parler des familles venant quotidiennement au parloir.

À la fin de l’année 2018, la grande affaire de tout le quartier (et même de l’ensemble des Parisiens et des médias) sera l’ouverture de cette nouvelle prison. Nous comptons sur la Mairie d’arrondissement pour prendre les devants, en soutenant un projet conçu pour réconcilier l’équipement et le quartier.

Apportez-nous vos témoignages, vos réflexions et vos propositions pour que nous puissions plus efficacement argumenter le projet des Riverains de la Santé aux prochaines réunions de travail organisées par la Mairie du XIVe. Venez en nombre y assister,  et soutenez le projet « Promenade de Santé ».

Publicités

Les murs ont-ils encore des oreilles ?

images

Vinci n’a toujours pas répondu au courriel que la Présidente des Riverains lui a adressé le 13 mars, pour une réunion devant se tenir d’ici la fin du mois.

images-1

Pour mémoire, le contenu du message (riverainsdelasante@laposte.net à mapls.riverains@vinci-construction.fr) :

Bonjour,

Les membres de l’association Riverains de la Santé se sont réunis en Assemblée Générale le 4 mars 2017.

Ils ont demandé à ce que les points suivants soient abordés lors de la prochaine réunion publique d’information sur le chantier :

–   le non-respect du principe de non-stationnement et non-circulation des camions de livraison dans la rue Jean Dolent ;

 –   les nuisances sonores quotidiennes des camions-toupies de livraison du béton qui stationnent moteur allumé pendant de longs moments devant les ateliers du 25 rue Jean Dolent ;

 –   la présence de nombreux camions circulant aux abords du groupe scolaire, de la crèche et de la maternelle, en particulier aux heures d’entrée et de sortie des classes.

 – L’absence d’homme-chantier chargé d’organiser la circulation au moment des livraisons ;

 –  la présentation d’un panneau prototype des façades et des fenêtres pour juger des couleurs et des matières qui seront mises en œuvre ;

 – la  présentation du programme des travaux (et nuisances) jusqu’à fin 2018.

 Nous vous remercions de nous tenir informés de la date de cette réunion que vous aviez annoncée au mois de mars.

Cordialement,

Anne-Laure Peugeot, Présidente des Riverains de la Santé.

 

Les Riverains de la Santé proposent le réaménagement de la rue Jean Dolent dans le cadre du Budget Participatif de la Ville de Paris.

 

L’objectif ? Une meilleure intégration de la prison dans le quartier, de façon à ce que sa réouverture soit vécue de manière positive par les riverains.

 

Aujourd’hui : la sinistrose…

mur 2

Le long d’un tel mur, on ne déambule pas, on ne flâne pas ; qu’y a-t-il à voir, rien, le vide de la voie…

(http://chroniquedupieton.blogs.com/chronique_du_pieton/2012/05/560.html)

La rue Jean Dolent, du fait qu’elle longe sur sa plus grande partie le mur d’enceinte de la prison, est peu accueillante, voire même anxiogène. Les habitants du quartier, en dehors des heures d’accompagnement des enfants à l’école (car la rue relie plusieurs groupes scolaires) évitent de l’emprunter.

Demain : la rue en rose !

Printemps paysan

Merci à Plonk et Replonk, visitez leur site : https://www.plonkreplonk.ch

La création d’un espace de promenade convivial, agréable et végétalisé que se réapproprieront les riverains, les écoliers et leurs familles, modifiera complètement l’ambiance des abords de la prison

Comment y parvenir ? En piétonnisant la partie de la rue située entre la rue Messier et celle de la Santé, avec un accès réservé et aménagé pour les riverains et les rondes de la police ; en plantant des arbres, comme sur le boulevard Arago, et en installant des bancs.

Allez vite consulter l’intégralité du projet sur le site :

 https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/jsp/site/Portal.jsp?page=idee&campagne=D&idee=1599

 Sont également disponibles sur le site les règles de l’opération. Rappelons-en quelques unes : la liste de tous les événements est disponible dans la rubrique agenda du site du budget participatif et, une fois déposé, un projet devient un bien commun : il peut être commenté et des Parisien-nes peuvent s’y associer.

Les services de la Ville analyseront la recevabilité et la faisabilité des projets, puis procéderont à leur chiffrage estimatif. Après étude au sein de commissions qui se réunissent dans chaque arrondissement et à l’échelle de Paris, la liste définitive des projets soumis au vote sera arrêtée par la ou le Maire d’arrondissement pour les projets d’arrondissement, et par la Maire de Paris pour les projets parisiens.

Ensuite, ce sera aux Parisien-nes de voter ! Mobilisez-vous pour notre projet et faites-nous part de vos remarques (rubrique « Écrivez-nous » de notre site).

 

 

 

 

6 MARS 2O17 : LES RIVERAINS SE RÉUNISSENT AVEC L’EXPERTE DU CHANTIER

Pas moins d’une trentaine de personnes se sont retrouvées rue Cabanis autour de Mme Sananes, experte. Nommée par le TGI, elle poursuit la mission confiée initialement à M. Guillermain.

Mme Sananes a clarifié plusieurs points très importants :

  • Toute déclaration de « sinistre » ou manifestation d’un désordre doit lui être aussitôt transmise pour la « dater », même si elle-même ne se déplace pas.
  • Une déclaration n’est prise en compte que si elle est acheminée via un avocat. Toutefois, les personnes qui n’interviennent qu’à titre privé peuvent transmettre leur signalement en direct. Ceci a eu pour conséquence que seuls ont été pris en considération les désordres signalés dans le cadre de la procédure.
  •  La procédure étant établie sur le principe « contradictoire », tout signalement doit être adressé par avocat à l’ensemble des parties.

Rappelons aux adhérents que l’association ne peut en aucun cas se substituer aux propriétaires pour tous les actes concernant le référé, et que chaque immeuble touché par des désordres ou des mouvements de structure qui se concrétiseraient par exemple par des fissures, doit se manifester de son côté.

Madame Sananes a interrogé VINCI sur les différentes phases du chantier en demandant que lui soit précisée la méthodologie adoptée pour chacune d’elles.

En matière d’expertise, elle a indiqué qu’un pré-rapport avait été déposé par M. Guillermain avant son décès, et que dès janvier 2016, une expertise de désordres avait eu lieu dans tous les lieux concernés par le chantier. La Ville de Paris demande, pour sa part, qu’une expertise des réseaux d’assainissement soit faite pour ses locaux ( crèche, école, etc).

Lundi 13 mars sont prévues les visites des n° 21, 25, 47 bis de la rue Jean Dolent.

Chantier prison mars17

 

À RETENIR, SUR LE DÉROULEMENT DU CHANTIER

  • Les fondations sont terminées depuis juin 2016.
  • La livraison du site est prévue en juin 2018
  • Le quartier bas est le plus avancé, le quartier haut est en cours de construction.
  • La partie neuve devrait être montée d’ici juillet 2017, et les charpentes réalisées dans le courant de l’été. Cette étape s’achèvera en septembre 2017.
  • Le ravalement du mur d’enceinte est engagé et le mur donnant sur le boulevard Arago est déjà sablé. Les fissures font l’objet d’un protocole séparé.
  • Les percements rue Messier devraient débuter d’ici la fin mars et se poursuivre jusqu’en mai/juin.
  • Rue Messier seront placés l’accueil des familles, l’entrée des livraisons et de la logistique. L’entrée principale restera rue de la Santé mais une nouvelle entrée sera créée, la porte  ancienne  étant conservée au titre du patrimoine.
  • Les raccordements de la prison sont déjà effectués, sauf pour l’électricité qui nécessitera le percement d’une tranchée le long de la rue Jean Dolent. Le choix du côté de la rue n’est pas encore arrêté. Les travaux devraient démarrer d’ici la fin mars.

4 mars 2017 : Assemblée Générale des Riverains

Compte rendu :

  1. Le nouvel expert se rendra sur place le 6 mars 2017 pour constater l’état des immeubles, notamment les mouvements et fissures consécutifs aux travaux de la prison. De nombreuses fissures sont constatées au 25 rue Jean Dolent et devront être  présentées lors de la visite. Un mail sera envoyé avant la visite à l’expert pour l’informer des désordres non signalés par écrit et qui devront être pris en compte lors de sa visite.
  1. Une prochaine réunion d’information Vinci MAPLS devrait se tenir courant mars 2017. L’association transmettra un mail à Vinci pour faire confirmer la date de la réunion et lister les problèmes à aborder, notamment :
  • Le non respect du principe de non stationnement et circulation des camions et bétonneuses rue Jean Dolent
  • Les nuisances sonores quotidiennes de la bétonneuse devant les ateliers du 25 rue Jean Dolent
  • La présence de nombreux camions circulant aux abords du groupe scolaire crèche et maternelle en particulier aux heures d’entrée et de sortie des classes. L’absence d’homme chantier.
  • La présentation d’un panneau prototype des façades et des fenêtres pour juger les couleurs et matières qui seront mises en œuvre
  • La présentation du programme des travaux et nuisances jusqu’à fin 2018
  1. Présentation du projet d’aménagement de la rue Jean Dolent proposé au « budget participatif du 14e arrondissement » par l’association et discussion sur le contenu (arbres, bancs, pistes cyclables, fontaines, parking 2 roues et trottinettes, … et sur le besoin de produire des images de synthèse pour visualiser la configuration définitive. L’objectif est de réaliser le projet au moment de la réouverture de la prison pour en faire un événement positif pour le quartier. Le projet est visible sur le site internet du budget participatif de la mairie de Paris et s’il est retenu sera mis au vote en septembre 2017. La campagne de promotion est à la charge du porteur, tous les membres de l’association seront sollicités.
  1. Décision de saisir la mairie pour faire enlever les détritus entreposés devant les ateliers Paris Habitat au 21 rue Jean Dolent. Un courrier sera transmis à la Mairie.
  1. Décision de relancer le projet d’un abri (éventuellement rétractable) place de l’Ile de Sein pour la distribution des repas par les restos du Cœur en hiver. Le président des restos du cœur sera contacté pour recueillir son avis et son soutien.
  1. Questions diverses :
  • Mme Thibault du journal La Page prévoit d’écrire un article sur les travaux dans le prochain numéro.
  • Mme Arrouze de l’Association de la rue Campagne Première nous propose de mener des actions communes et de nous tenir mutuellement informés de nos actions, en effet, la rue Campagne Première va aussi faire face à un très gros chantier puisque la poste et ses locaux  sis au 8 de la rue  vont être détruits pour construire un immeuble de luxe, chantier mené par VINCI.