Seules sont perdues d’avance les batailles qu’on ne livre pas !

01

La Promenade de Santé ne sera pas… une promenade de santé : sentiments mitigés après l’ « Agora citoyenne  » organisée par la Mairie du XIVe arrondissement de Paris, le 28 mars 2017.

Cette réunion avait pour objet de regrouper, au sein d’ateliers dits de co-construction, les projets proposés au financement par le Budget Participatif de la Ville de Paris. 5% du budget d’investissement de la capitale est, en effet, réservé au financement de projets présentés par les habitants (particuliers ou associations) de Paris.

Le projet de notre association visant à rendre vivables, voire agréables, les abords plutôt tristes de la prison de la Santé, était regroupé avec trois autres au sein de l’atelier « île de Sein » ; l’un consistant en un projet d’aménagement destiné aux enfants pour la place de l’île de Sein (jeux au sol, notamment), les deux autres proposant, pour l’un l’installation sur cette même place d’un manège à vélos, et pour l’autre l’installation de trois bancs devant l’école du 87, boulevard Arago. Autant de projets conviviaux que l’on ne peut que soutenir et auxquels nous nous sommes volontiers ralliés.

Le projet de l’association des Riverains de la Santé consiste en l’aménagement de la rue Jean-Dolent, au moins sur toute la longueur de l’enceinte de la prison, en une promenade au profit des piétons qui l’empruntent obligatoirement tous les jours, à savoir les riverains, les enfants et les parents d’élèves : élargissement du trottoir côté habitations et école, plantations d’arbres d’alignement sur ce trottoir, réduction de la circulation à une seule voie (pour les véhicules de police et les riverains), pose de bancs, etc. Voir les détails sur notre blog, page du 25 mars 2017.

Mais un obstacle de taille s’opposerait à la végétalisation de la voie : la Préfecture de Police, sollicitée précédemment par les services techniques à l’occasion de l’élargissement du trottoir devant l’école maternelle, a rejeté un aménagement de ce type au motif de la sécurité. Alors même que le boulevard Arago, qui longe lui aussi le mur de la Santé, est planté d’arbres (ce qui le rend beaucoup moins sinistre que la rue Jean Dolent), sans que cette arborisation ait, pour autant qu’on sache, facilité l’évasion de prisonniers !

Nous ne sommes pas résignés à l’abandon de cette partie de notre projet, et nous attendons que soient évaluées la faisabilité et le coût de ces aménagements. Quitte à ce que la végétalisation soit repensée en réponse aux éventuelles contraintes imposées par la Préfecture de Police.

D’autant que la prison nouvelle sera bien différente de la précédente, et que sa situation dans le quartier sera bien différente, elle aussi. La prison aura des liens plus étroits avec l’environnement, ne serait-ce que parce qu’une centaine de détenus en semi-liberté en sortiront et y rentreront chaque jour, sans parler des familles venant quotidiennement au parloir.

À la fin de l’année 2018, la grande affaire de tout le quartier (et même de l’ensemble des Parisiens et des médias) sera l’ouverture de cette nouvelle prison. Nous comptons sur la Mairie d’arrondissement pour prendre les devants, en soutenant un projet conçu pour réconcilier l’équipement et le quartier.

Apportez-nous vos témoignages, vos réflexions et vos propositions pour que nous puissions plus efficacement argumenter le projet des Riverains de la Santé aux prochaines réunions de travail organisées par la Mairie du XIVe. Venez en nombre y assister,  et soutenez le projet « Promenade de Santé ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s