Après mille ans et plus de guerre déclarée, les loups firent la paix avecque les brebis (jean de la fontaine, les loups et les brebis)

Suite à nos récentes manifestations d’exaspération (article dans Le Parisien, banderoles, nombreuses réactions sur notre blog, …), nous avons été contactés par Vinci qui souhaitait rencontrer les représentants de l’Association. Nous avons accepté ce rdv auquel ont participé 3 représentants du groupe Vinci (Laurent CARCOPINO, Brigitte LOYE de ROUBAIX, Vincent LE GUEN ) et 3 membres de l’Association (Anne-Laure GUIEYSSE, Hubert PEUGEOT et Jean-Pierre BOIVIN).
Nous avons expliqué les nombreuses raisons à l’origine de la perte de confiance entre les acteurs du chantier (Vinci, sous-traitants, …) et les riverains, essentiellement les nuisances liées aux stationnements et circulations de camions ou engins de chantier rue Jean-Dolent et rue Messier et surtout les vibrations provoquées par l’utilisation de BRH et/ou par les opérations de compactage (les compacteurs vibrants sont des rouleaux compresseurs vibrants qui permettent de tasser le sol et qui sont probablement à l’origine des vibrations les plus fortement ressenties par les riverains d’après Vinci) et  pouvant entrainer des désordres irréversibles sur les immeubles voisins du chantier.
Nous avons dénoncé le décalage manifeste entre les engagements pris lors des 2 premiers comités de riverains et la réalité constatée sur le terrain (horaires des travaux bruyants, circulation des camions, utilisation de techniques agressives de démolition).  Nous avons demandé et insisté sur l’importance de la mise en place effective par MAPLS au plus vite d’un contact fiable, efficace et réactif, défaillant jusqu’à présent.
Au cours de cet échange nous avons demandé à Vinci de revoir son organisation sur les points suivants :
1) faire preuve de réactivité (appel au numéro vert), en particulier la prochaine fois que des vibrations importantes seront ressenties par le voisinage un représentant du chantier devra se rendre sur place pour constater l’ampleur des vibrations. Il est important d’établir la cause exacte de ces vibrations : BRH ou compacteur vibrant, cette dernière hypothèse est privilégiée par Vinci d’après les jours où les nuisances ont étés ressenties le plus fortement,
2) renforcer la signalisation des rues interdites à la circulation des camions et les instructions données aux chauffeurs par les conducteurs de chantier à l’entrée du site, contacter la mairie et les services de la voirie de la ville de Paris,
3) limiter la puissances des engins de compactage et BRH dans les zones sensibles, surtout le quartier haut proche de la rue Messier,
4) améliorer l’information préalable des opérations bruyantes ou provoquant des vibrations,
5) réaliser des tests de nuisance sur les opérations de forage des futurs pieux de fondation des bâtiments à construire,
6) étudier une solution pour limiter la pollution par poussière liée à la livraison quotidienne du ciment rue Jean-Dolent devant la crèche et la maternelle.

Enfin la date du prochain comité de riverains organisé par Vinci MAPLS a été communiquée, elle se tiendra le lundi 15 février 2016 à 20h00 rue Cabanis au FIAP (même lieu que pour les réunions précédentes).

Nous ne sommes pas naïf… restons mobilisés pour nous faire entendre.

Anne-Laure GUIEYSSE, Présidente des Riverains

Qu’il faut faire aux méchants guerre continuelle.

La paix est fort bonne de soi, 

J’en conviens; mais de quoi sert-elle

Avec des ennemis sans foi?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s