Alerte rouge ce matin : enfants en danger.

Lettre adressée ce jour aux élus du 14e par les parents d’élèves

 

Malgré nos démarches répétées pour mobiliser la vigilance des autorités publiques et prévenir tout débordement dans la conduite des travaux de la rue Jean Dolent, la situation ne s’est pas améliorée et s’est même dramatiquement aggravée.

Outre une vitesse de passage des véhicules de chantier encore très excessive, nous assistons trop souvent à des comportements intolérables et mettant extrêmement en danger la vie des enfants et de leurs parents.

La situation a désormais atteint un point paroxystique où les voies piétons ne sont plus respectées (comme l’attestent les photos édifiantes que vous trouverez en pièces jointes), et qui nous conduit à envisager sans délai un dépôt de plainte pour mise en danger de la vie d’autrui.

Etant assurés que vous prendrez sans attendre les mesures nécessaires pour stopper définitivement toute activité de chantier dans la rue de notre école avant qu’un drame ne se produise, nous restons à votre disposition pour toute précision.

Les élus AIP des parents d’élèves Jean Dolent

Publicités

Projet de transformation des abords de la prison de la Santé URGENCE ABSOLUE ! IL FAUT VOTER ET FAIRE VOTER D’ICI DIMANCHE 1ER OCTOBRE 2017

Allez vite sur le site du Budget participatif de Paris : budgetparticipatif.paris.fr et choisissez le projet n°9 de Paris 14

Lien direct : c’est ici 

Vous pouvez aussi mettre un bulletin dans l’urne : mairie du 14, site Saint-Vincent de Paul, 82 avenue Denfert-Rochereau, ‪75014 Paris.

Toute personne habitant Paris peut voter pour notre projet. Les enfants aussi peuvent voter.

Notre projet : de la verdure et de la vie !

Trottoirs élargis rue Jean Dolent, de petits arbres (3 m de haut environ), une promenade, des bancs où pourront faire halte les passants, ce qui dissuadera les parloirs sauvages que favorisait une rue déserte, des possibilités de jeux pour les enfants des écoles qui jalonnent la rue. Un exemple de cohabitation harmonieuse entre la ville et sa prison. Un espace vivant et avenant là où autrefois on marchait à grands pas en regardant le sol et en rasant les murs…

Une victoire d’étape, mais la course n’est pas encore gagnée !

image victoire étape

 

Bonne nouvelle : notre projet de réaménagement des abords de la prison de la Santé a été retenu pour être soumis au vote des Parisien-ne-s, du 13 septembre 2017 au 1er octobre 20h.

 Pour le connaître et le faire connaître, allez sur le site budgetparticipatif.paris, sélectionnez :

RUE JEAN DOLENT, 75014 PARIS/14E ARRONDISSEMENT/PROJET N°9/RÉAMÉNAGEMENT DE LA RUE JEAN-DOLENT

Il faudra ensuite, dès le 13 septembre, réunir les suffrages qui lui permettront d’être lauréat.

LA VICTOIRE FINALE DÉPEND DE NOUS ET DE NOTRE MOBILISATION !

 

Le projet tel qu’élaboré à partir de notre formulation initiale 

Budget : 320 000 euros

La rue Jean-Dolent relie les établissements du groupe scolaire Arago-Saint-Exupéry, de l’école maternelle et la crèche situées dans la partie Est de la rue à l’école primaire et au collège situés Boulevard Arago. Sa situation particulière, le long de la prison, bordée sur une grande partie par le mur d’enceinte, en fait une rue peu accueillante et anxiogène. Le projet prévoit d’associer la réouverture de la prison, prévue en 2018, avec le réaménagement de la rue Jean-Dolent dans la partie située entre la rue Messier et de la Santé. Les aménagements proposés sont : la piétonisation de la rue (avec accès réservé et aménagé pour les riverains et les rondes de la police) ; l’installation de bancs ; la réappropriation de la rue par les riverains, les écoliers et leurs familles et, enfin, la création d’un espace de promenade convivial et agréable qui modifiera complètement l’ambiance des abords de la prison.

 

Seules sont perdues d’avance les batailles qu’on ne livre pas !

01

La Promenade de Santé ne sera pas… une promenade de santé : sentiments mitigés après l’ « Agora citoyenne  » organisée par la Mairie du XIVe arrondissement de Paris, le 28 mars 2017.

Cette réunion avait pour objet de regrouper, au sein d’ateliers dits de co-construction, les projets proposés au financement par le Budget Participatif de la Ville de Paris. 5% du budget d’investissement de la capitale est, en effet, réservé au financement de projets présentés par les habitants (particuliers ou associations) de Paris.

Le projet de notre association visant à rendre vivables, voire agréables, les abords plutôt tristes de la prison de la Santé, était regroupé avec trois autres au sein de l’atelier « île de Sein » ; l’un consistant en un projet d’aménagement destiné aux enfants pour la place de l’île de Sein (jeux au sol, notamment), les deux autres proposant, pour l’un l’installation sur cette même place d’un manège à vélos, et pour l’autre l’installation de trois bancs devant l’école du 87, boulevard Arago. Autant de projets conviviaux que l’on ne peut que soutenir et auxquels nous nous sommes volontiers ralliés.

Le projet de l’association des Riverains de la Santé consiste en l’aménagement de la rue Jean-Dolent, au moins sur toute la longueur de l’enceinte de la prison, en une promenade au profit des piétons qui l’empruntent obligatoirement tous les jours, à savoir les riverains, les enfants et les parents d’élèves : élargissement du trottoir côté habitations et école, plantations d’arbres d’alignement sur ce trottoir, réduction de la circulation à une seule voie (pour les véhicules de police et les riverains), pose de bancs, etc. Voir les détails sur notre blog, page du 25 mars 2017.

Mais un obstacle de taille s’opposerait à la végétalisation de la voie : la Préfecture de Police, sollicitée précédemment par les services techniques à l’occasion de l’élargissement du trottoir devant l’école maternelle, a rejeté un aménagement de ce type au motif de la sécurité. Alors même que le boulevard Arago, qui longe lui aussi le mur de la Santé, est planté d’arbres (ce qui le rend beaucoup moins sinistre que la rue Jean Dolent), sans que cette arborisation ait, pour autant qu’on sache, facilité l’évasion de prisonniers !

Nous ne sommes pas résignés à l’abandon de cette partie de notre projet, et nous attendons que soient évaluées la faisabilité et le coût de ces aménagements. Quitte à ce que la végétalisation soit repensée en réponse aux éventuelles contraintes imposées par la Préfecture de Police.

D’autant que la prison nouvelle sera bien différente de la précédente, et que sa situation dans le quartier sera bien différente, elle aussi. La prison aura des liens plus étroits avec l’environnement, ne serait-ce que parce qu’une centaine de détenus en semi-liberté en sortiront et y rentreront chaque jour, sans parler des familles venant quotidiennement au parloir.

À la fin de l’année 2018, la grande affaire de tout le quartier (et même de l’ensemble des Parisiens et des médias) sera l’ouverture de cette nouvelle prison. Nous comptons sur la Mairie d’arrondissement pour prendre les devants, en soutenant un projet conçu pour réconcilier l’équipement et le quartier.

Apportez-nous vos témoignages, vos réflexions et vos propositions pour que nous puissions plus efficacement argumenter le projet des Riverains de la Santé aux prochaines réunions de travail organisées par la Mairie du XIVe. Venez en nombre y assister,  et soutenez le projet « Promenade de Santé ».

Les murs ont-ils encore des oreilles ?

images

Vinci n’a toujours pas répondu au courriel que la Présidente des Riverains lui a adressé le 13 mars, pour une réunion devant se tenir d’ici la fin du mois.

images-1

Pour mémoire, le contenu du message (riverainsdelasante@laposte.net à mapls.riverains@vinci-construction.fr) :

Bonjour,

Les membres de l’association Riverains de la Santé se sont réunis en Assemblée Générale le 4 mars 2017.

Ils ont demandé à ce que les points suivants soient abordés lors de la prochaine réunion publique d’information sur le chantier :

–   le non-respect du principe de non-stationnement et non-circulation des camions de livraison dans la rue Jean Dolent ;

 –   les nuisances sonores quotidiennes des camions-toupies de livraison du béton qui stationnent moteur allumé pendant de longs moments devant les ateliers du 25 rue Jean Dolent ;

 –   la présence de nombreux camions circulant aux abords du groupe scolaire, de la crèche et de la maternelle, en particulier aux heures d’entrée et de sortie des classes.

 – L’absence d’homme-chantier chargé d’organiser la circulation au moment des livraisons ;

 –  la présentation d’un panneau prototype des façades et des fenêtres pour juger des couleurs et des matières qui seront mises en œuvre ;

 – la  présentation du programme des travaux (et nuisances) jusqu’à fin 2018.

 Nous vous remercions de nous tenir informés de la date de cette réunion que vous aviez annoncée au mois de mars.

Cordialement,

Anne-Laure Peugeot, Présidente des Riverains de la Santé.